Présentation

Toujours pas de Jamel de DOUZE dans notre programmation mais avec 16 compagnies, 23 représentations dont 18 gratuites, 48 artistes et techniciens du spectacle vivant, nous continuons d’explorer avec vous les différentes tendances du clown d’aujourd’hui.

Daki Ling, théâtre de quartier où l’on prend les clowns au sérieux, est constamment à la recherche de nouvelles propositions clownesques dont l’éclectisme se manifeste autant dans la forme que dans le propos. Autodérision, transgression et provocation sont les grandes lignes d’une programmation qui a pour seul objectif de vous faire rire.

À la fois pitre, contre-pitre, rouge ou blanc, le clown est l’un des derniers personnages à ne pas avoir perdu cette naïveté tout droit venue de l’enfance. Après seize ans d’existence et douze éditions de Tendance Clown, Daki Ling cherche toujours à en faire évoluer sa représentation. Les esthétiques qui le caractérisent sont tellement variées qu’elles peuvent parfois déstabiliser ceux qui viennent seulement chercher la figure traditionnelle.

Lui est un de ces artistes protéiformes que le Daki Ling est ravi de retrouver pour l’ouverture de son festival. Joe de Paul, grand clown canadien, a fréquenté nos voûtes pendant plusieurs années notamment au sein du Collectif International de Clowns of Marseille (C.IC.M.) actif entre 2003 et 2009. C’est donc avec un immense plaisir que nous débuterons cette édition avec lui.

Avec cinq spectacles en partie créés au Daki Ling et présentés sur le festival, notre lieu de fabrique clownesque est un vrai soutien à la création artistique.
De Noailles à Bagatelle, de la Friche au Merlan, en passant par La Canebière, le festival continue de s’étendre sur la ville avec sept de ses huit secteurs représentés.
Enfin, nous dédions ce festival à notre plus grand clown, notre président, notre ami : Hamza.