Chargement Évènements

Quarantaines

Détails

Début :
6 juin 2022 - 20 h 30 min
Fin :
10 juin 2022 - 23 h 00 min
Catégories d’évènement:
,

Lieu

Daki Ling
45a rue d'Aubagne
Marseille, 13001
Association des clous – Véronique Tuaillon

 

 

On parle de libertés ?

 

 

 

Quarantaines sera une nouvelle rencontre de Christine (cf More Aura) avec le public. Une serre plantée au milieu d’une steppe.

Christine aime toujours autant parler, être là, ensemble. Surtout être. Ensemble.

Le clown s’attaque toujours avec un regard naïf à de grands sujets propres à la condition humaine, l’amour, la mort, la solitude…

Christine a ce franc parler, sans filtre et une facilité déconcertante à mettre les pieds dans le plat. Son entièreté désarme, elle ne passe pas par quatre chemins pour aborder des sujets sensibles et en même temps elle est ‘hyper-humaine’ et ‘hyper-sociable’. Elle prend soin.

Sa simplicité et sa générosité lui permettent de ne pas mettre les formes et d’aborder les choses crûment, parfois on dit d’elle qu’elle est trash mais c’est la vie qui est trash.

Mais Christine sait qu’avant tout, la vie est belle. Elle est trash mais belle. Alors elle prend ce qu’il y a de meilleur dans toutes les situations. « Profite ! profite tant qu’il est encore temps ! ».

Avec Quarantaines, Christine nous parle de nos solitudes, de nos libertés. Elle nous questionne sur la société, sur nous même, c’est simplement par sa manière d’appréhender la vie qu’elle soulève ces questions.

Quarantaines parle de nous, de nos vies, de nos rencontres, juste parce que c’est la vie. Christine parle de nous de façon brutale et attentionnée, comme une grande sœur. Alors ça secoue, forcément.

 

Quarantaines

Nos choix de vie ont-ils été dictés par notre éducation, la société de consommation, les normes sociales, l’héritage d’une morale judéo chrétienne ?

Qui sommes-nous dans le privé, qui sommes-nous à l’extérieur ? Comment nous voyons nous, quelle connaissance avons-nous de nous ? Sommes-nous ce que nous voulons ou ce que l’on attend de nous ? À qui doit-on des comptes ?

« Il existe des personnes qui se font blanchir l’anus pendant que d’autres n’ont pas de quoi manger »

« Certaines femmes refusent d’accoucher par voie basse pour ne pas abîmer leur corps alors que sur d’autres on pratique l’excision ».

On parle de liberté ?


Véronique Tuaillon, Clown

Professeur au CNAC (Centre National des Arts du Cirque) de 1999 à 2005, elle enseigne le trapèze ballant et la corde volante et propose, dans différentes spécialisations de cirque, un travail sur la qualité de mouvement, la présence, l’ouverture au public.Véronique Tuaillon rencontre le clown en 2000 avec Michel Cerda, puis croise le chemin de Eric Blouet, Pina Blankevoort, Ami Hattab … C’est avec Michel Dallaire qu’elle approfondit son travail et c’est dans le cadre du clown hospitalier que se forge son expérience.

Elle joue régulièrement à l’hôpital, en public, dans la rue, sous chapiteau, travaille la musique (chant, tuba et concertina) et utilise les techniques de cirque (contorsion et corde) ainsi que la magie pour le clown. Pour diversifier son langage, elle aborde la « slack line » et la cascade (stage de conneries universelles avec Stéphane Filloque).

Depuis juillet 2006, Véronique Tuaillon partage l’aventure des clowns hospitaliers au CHU de Grenoble avec l’association « Soleil Rouge, des clowns à l’hôpital » (interventions hebdomadaires dans différents services de pédiatrie).

En 2009, elle crée ‘Aïe Love You… Je même pas mal’, son premier solo clownesque.

En 2015, l’aventure commence avec l’Asso des Clous et la création de More Aura que Véronique Tuaillon crée sous le regard de Rémi Luchez. Dans More Aura Véronique Tuaillon témoigne de son travail comme clown hospitalier et de la force qu’elle rencontre. Après plus de 120 représentations d’un spectacle qui continue de tourner, la comédienne souhaite aujourd’hui aborder le thème de la Quarantaine.


Résidence de création du 6 au 10 juin 2022

Pas de sortie publique